Petit nouveau en P1, Neufvilles accueille Houdeng dimanche, l’un des clubs traditionnels de l’élite provinciale.

Pour la première saison de son histoire en Première Provinciale, l’US Neufvilles vit des sorties contrastées chaque semaine.

Ce dimanche, les hommes de Grégory Gorez reçoivent un gros morceau du championnat, le RFC Houdinois. Ce derby du Centre, ce sera aussi l’affrontement d’un habitué de la P1 face à un novice du plus haut échelon provincial.

Après un joli 7 sur 12 en octobre avec des victoires à Tertre ou à Soignies, Neufvilles vit un mois de novembre complètement différent : trois défaites en autant de rencontres. Face aux Spirous d’Houdeng, les Rouge et Noir de Neufvilles devront retrouver le calme qui leur a fait défaut ces dernières semaines.

"Chaque semaine, je vois une équipe qui produit du jeu de qualité, confie le président Marc Frebutte. On domine, on essaie de poser le jeu mais l’équipe peut être très nerveuse, par instants. Les points ne suivent donc pas spécialement. C’est une raison de notre classement (14e sur 16 équipes) à l’heure actuelle. J’ai confiance en ce groupe qui a la qualité pour réaliser de belles choses. Il ne manque qu’une chose : le calme dans les rangs aux moments importants."

Un affrontement entre ces deux clubs, cela correspond aussi à deux approches assez similaires. Avec des équipes en P1 et en P3, les clubs ont la même envie : faire jouer les jeunes.

Toutefois , la différence flagrante se situe au niveau des années de présence. Neufvilles vit la première saison de son histoire en Première Provinciale, Houdeng en en est à sa 65e.

Pour Marc Frebutte : "Houdeng est un club exemple dans la région. Stabilité, solidité, voilà ce qui les caractérise. On ne reste pas aussi longtemps au plus haut niveau provincial sans raison. C’est certain qu’un club comme le nôtre, en pleine croissance depuis trois ou quatre saisons, peut s’inspirer d’un exemple pour le futur."