La victoire 1-4 chez le leader de la série et une bonne position pour la deuxième tranche pourrait donner d’autres ambitions aux Centraux.

À cinq points de la tête de cette Première Provinciale, le club du Roeulx vit une première moitié de saison réussie. La preuve : la belle victoire 1-4 chez le leader Péruwelz ce dimanche. Bilan de cette première moitié de saison des Rhodiens avec Stefano Fragapane, charismatique président local.

Stefano Fragapane, Le Rœulx a rarement été aussi proche de la tête de P1. Comment vous, avec votre regard au quotidien, expliquez ces bons résultats ?

"Pour moi, le plus gros changement réside dans la prise de conscience du groupe. Cette saison, le coach ne connaît plus les entraînements avec peu de joueurs en hiver. Le club s’est renforcé en nombre et en qualité, on retrouve donc plus de concurrence. Auparavant, cette concurrence était quasiment inexistante. Ce dimanche, j’ai vu une équipe du Rœulx conquérante chez le leader. On ne les a pas laissés jouer, on a été chercher ce beau résultat, et ce, malgré l’absence de notre capitaine et meilleur buteur Lespagne (suspendu)."

Avec des victoires à Péruwelz, à Gosselies ou encore à Houdeng, les Rhodiens se sont transformés en pourfendeurs de géants cette saison. Ce résultat de dimanche vous propulse, grâce à une meilleure différence de buts, en tête de la deuxième tranche. Cela pourrait devenir un objectif du club ?

"L’objectif du Rœulx a toujours été le maintien dans cette série. On veut rester les pieds sur terre. Après, si le groupe va chercher cette deuxième tranche, ça sera la cerise sur le gâteau. Aujourd’hui, les joueurs se rendent compte de leurs qualités. Ce déclic, on l’a peut-être vécu ce dimanche. Avec notre jeu combatif, tout en vitesse, on a le potentiel pour faire mal à tout le monde dans cette série. Cette saison, c’est en tout cas celle où les autres clubs se rendent compte de la difficulté de nous affronter. Le Rœulx n’est plus un oiseau pour le chat."