Des scènes surréalistes à l'issue du match nul (2-2) entre le Stade brainois et le Symphorinois


Le foot amateur dérange-t-il à ce point ? Même la préposée à la sono du Sans Fond a été cuisinée par un membre zélé du SPF Finances à l'issue de la rencontre en le Stade brainois et le Symphorinois, en D3A amateurs, match ponctué sur le score de 2-2

A peine le coup de sifflet final du match avait-il retenti qu’une escouade du SPF Finances a investi en force et en nombre les installations du Sans Fond, ne s’embarrassant d’aucune bonne manière pour interroger tous les acteurs de la rencontre mais pas seulement. Vous parlez d’une douche…écossaise.

© Matton

Même la pauvre préposée à la sono a été conviée à cet interrogatoire en règle : « Il m’a notamment été demandé si je recevais des tickets donnant droit à des boissons gratuites. J’étais entourée comme une criminelle prise sur le fait (sic). »

Un vaudeville d’un goût douteux qui passait évidemment mal à une semaine des élections. N’y avait-il pas, en effet, un autre moment plus adéquat pour procéder à cette descente ? Le binôme Hazard-Delferière susciterait-il de la jalousie à ce point ? Deux interrogations parmi tant d’autres.

Bref, on se serait volontiers passé d’assister à cette 3ème mi-temps surréaliste, avant que la maréchaussée ne se présente à la buvette pour y mettre les scellés !

© Matton


Peu après 20 heures, Thierry Hazard, le gentil maître des lieux, se faisait philosophe et nous confiait en aparté : « Ce n’est pas cet épisode navrant qui va nous arrêter. Notre projet est là, concret, et rien ne pourra nous arrêter. Nous allons nous en relever, encore plus forts. »