La rencontre entre les deux leaders : UBCF Quaregnon - BC l’9 Flenu (Sa. 20 h 30) s'annonce au top.

La salle Edgard Hismans risque de vibrer ce samedi soir. Les actuelles deux meilleures formations de Régionale 2 s’affrontent dans un duel qui s’annonce déjà épique. Premiers ex-aequo avec huit victoires pour deux défaites, Quaregnon et Flénu sont deux équipes qui se connaissent sur le bout des doigts.

Les salles des deux clubs ne sont par exemple séparées que deux trois petits kilomètres. "Je m’efforce de dire à mes joueurs que c’est un match comme un autre dans le sens où nous devons attaquer toutes les rencontres sans se mettre trop de pression", tempère Sébastien Dieu, le coach de l’UBCFQ. "Mais c’est vrai que c’est chouette de pouvoir jouer ce genre de derby. À Flénu, il y a énormément de gars que j’ai coachés ou que j’ai souvent croisés. En plus, il y a Jean-Marc Glineur qui est l’assistant et avec qui j’ai travaillé pendant pas mal d’années."

Tous les joueurs ou presque se connaissent. Pourtant, les deux équipes sont diamétralement opposées sur leur style de jeu. Flénu évolue avec l’expérience de quelques joueurs qui ont touché à la D3, comme Fourneaux, Outtara ou Lenders. En face, les Pirates de Quaregnon proposent une équipe très jeune : le plus vieux n’est âgé que de 23 ans !

Ce qui est un avantage mais aussi parfois un inconvénient. "Tactiquement, nous sommes en train de passer un cap. Ils sont capables de montrer du très bon basket-ball à certains moments. Malheureusement, il y a aussi des périodes où nous retombons dans nos travers. Je tire en tout cas mon coup de chapeau au comité d’avoir fait confiance à ces jeunes et à un coach comme moi alors que je ne connaissais pas spécialement la Régionale. On partait avec l’objectif de ne pas descendre. Donc on ne s’attendait pas à être en tête après dix journées, qui plus est avec deux défaites évitables."