Les promus du Futsal Evere ont réussi leurs débuts en Nationale 1 et comptent poursuivre sur leur lancée ce vendredi (21h45)

Futsal Evere, c’est le promu, le Petit Poucet de Nationale 1. Et ce vendredi, les Everois s’apprêtent à affronter les professionnels d’Hoboken. Si un monde sépare les deux clubs, pas question pour Ziane Nefail et ses équipiers de faire un complexe d’infériorité. "Hoboken, c’est du lourd. Ce match, ce sera un duel entre deux clubs que tout oppose, une confrontation entre les petits amateurs et les professionnels. Mais nous ne monterons pas sur le terrain battus d’avance. Devant notre public qui sera présent en nombre, nous comptons faire bonne figure car nous ne voulons plus prendre une claque (10-3) comme celle prise à Hamme", confie le joueur.

Cette claque justement, elle a été bénéfique aux Everois. "On a essayé de jouer un jeu différent de notre style habituel. Au lieu de les attendre et de tenter de les contrer comme nous faisons d’habitude, nous avons essayé de les presser haut et ça nous a été fatal."

Les Everois sont alors revenus aux fondamentaux vendredi dernier, s’offrant une belle victoire à Flemalle (1-3), second au classement général. "On leur a infligé leur première défaite de la saison, on les a obligés à se remettre en question et comme leur coach l’a confié, nous avons été plus réalistes."

Ce succès doit servir de référence au moment d’aborder la réception d’Hoboken. "Nous avons pris confiance en nous et nous espérons livrer le même genre de prestation vendredi."

Avec deux victoires et deux défaites, le bilan est plutôt satisfaisant du côté des promus. "Nous allons tout faire pour embêter les grosses équipes du championnat lors de chacun de nos affrontements mais notre priorité, c’est d’assurer le maintien. Nous ne sommes pas montés en Nationale 1 pour redescendre dans quelques mois."

L’arrivée récente de l’expérimenté Benoît Bouton devrait d’ailleurs aider l’équipe.