Avec une seule petite unité au compteur, Stockel est bon dernier de D3 amateurs avant d'aller à Wavre ce samedi soir (19h30)

En accédant à l’échelon national grâce à la disparition du White Star, Stockel savait que son apprentissage de la D3 amateurs serait compliqué. Thierry Desmet avait prévenu que son équipe aurait besoin d’un peu de temps pour trouver ses marques.

Ce qu’il n’avait peut-être pas prévu, c’est de se retrouver bon dernier (en compagnie de Ganshoren) après six journées, avec une seule petite unité engrangée. "Ce n’est pas une position très enviable mais elle n’est pas alarmante. Hormis au Léo, nous avons toujours proposé quelque chose face à nos adversaires, que nous avons mis en difficulté par moments", analyse Thierry Desmet.

Pour le coach de Stockel, cette situation s’explique assez simplement. "Si nous rivalisons dans le jeu, nous manquons cruellement de réalisme dans les deux surfaces. Ce n’est pas un hasard si on possède la plus mauvaise attaque de la série avec seulement deux buts inscrits."

Le déplacement de samedi à Wavre ne devrait pas arranger les affaires de Stockel. "Wavre est invaincu à domicile avec 9 sur 9. Ce sera compliqué, mais si nous voulons nous en sortir, nous devons commencer à faire preuve de plus de réalisme."

Thierry Desmet pourra compter sur Van De Walle qui revient de suspension, alors que Bengui fait le chemin inverse. Mais pas sur certains éléments toujours à l’infirmerie. "Notre début de saison a été marqué par plusieurs absences. Heureusement, ces joueurs commencent à revenir doucement à l’entraînement."