Ganshoren, Neder et Wavre ont accueilli des stagiaires dans un environnement pro

65 stagiaires à Ganshoren, 35 à Wavre et 10 à Neder : les stages SWISH qui se sont déroulés lors de la semaine de Toussaint ont affiché complet. Avec le stage de Neder-over-Heembeek et une collaboration étroite avec les pros du Brussels Basketball, les responsables de l’ASBL SWISH Nation viennent de franchir une nouvelle étape.

"Le stage de Neder est réservé aux U18-U21" indique Terry Deroover, la tête pensante de SWISH aux côtés d’Olivier Mulaba. "Il s’est déroulé en parfaite collaboration avec le club pro. Les joueurs étaient en contact avec les assistants Monier et Ahmed. Ils ont pu participer aux séances physiques et aux exercices de shoots avec les pros du Brussels. Je pense que c’est du rarement vu en Belgique."

Les stagiaires ont reçu un game plan avec les attentes des coaches et ils ont également rencontré Damien Brevers, psychologue du sport. "La psychologie prend de plus en plus de place dans le sport. Il nous semblait opportun d’en faire profiter les stagiaires", continue Deroover.

Les dix stagiaires avaient en permanence deux à trois coaches à leur disposition, de quoi progresser.

L’équipe de SWISH investit aussi dans du matériel pédagogique. "On a investi plus de 5.000 € dans du matériel que les clubs formateurs et certains clubs de D1 ne possèdent parfois pas", confirme Deroover qui se félicite du succès des stages. "Ceux qui sont venus reviennent et amènent leurs copains."

Et la collaboration avec les clubs du Brussels, de Ganshoren et de Wavre est excellente également : "On n’appartient pas à un club. On est à leur service. On se déplace et on amène notre énergie, notre ambiance et notre expérience", conclut Deroover.

Réaction (Terry Deroover, formateur)

"SWISH va encore se développer"

"Au niveau des formateurs, SWISH s’est entouré de coaches motivés. Pour le stage de Noël, les jeunes pourront compter sur l’expérience de trois joueurs de D1 avec Terry Deroover (Liège), Virginie Michiels (ex-SKW, Spirou, Gentson) et Randy Oveneke (ex-Willebroek). En plus d’augmenter sa visibilité à Bruxelles et dans le BW, SWISH devrait aussi s’étendre sur Namur en 2019."