groupe A

Atletico Madrid

chances de l'emporter
★★★★★

L'Atletico en rêve

1 er juin 2018. Wanda Metropolitano. 20h45. La date, le lieu et l'heure du rendez-vous sont connus et tout le peuple colchonero espère que son équipe deviendra la première depuis l'Inter Milan en 1965 à connaître le grand frisson d'un sacre à la maison. La victoire des hommes de Diego Simeone en Supercoupe d'Europe contre le grand rival et voisin, le Real Madrid, a valeur de message adressé à tout le continent. Et une impression se dégage, celle qui veut que l'Atletico Madrid n'ait jamais été aussi bien armé. Défensivement, devant un Jan Oblak qui s'est depuis plusieurs saisons hissé au rang de référence, les postes sont doublés avec à droite Santiago Arias venu concurrencer Juanfran et à gauche Filipe Luis qui doit faire face au champion du monde Lucas Hernandez quand dans l'axe la charnière Diego Godin – José Maria Gimenez se connaît par coeur. Et que Stefan Savic est une doublure plus qu'appréciable. Au milieu, Rodri, que le Barça voulait, a succédé à l'emblématique Gabi dans un autre registre, plus athlétique quand offensivement, les côtés ont été musclés par les arrivées de Thomas Lemar pour 72 millions d'euros (un record) et de Gelson Martins. Et derrière la paire Antoine Griezmann – Diego Costa, les alternatives se nomment Nikola Kalinic, Angel Correa ou Vitolo. Du très, très lourd.

Le joueur à suivre

Antoine Griezmann

Text de remplacement

Les six premiers mois de l'année 2018 d'Antoine Griezmann ont été peuplés de doutes sur son avenir. D'une quasi-introspection sous les yeux des caméras qui ont diffusé un documentaire relatant ces différentes étapes juste avant le début de la Coupe du Monde. Le Français a finalement décidé de rester à l'Atletico, repoussant les appels du pied du FC Barcelone. L'homme qui avait perdu deux finales en 2016 en ratant un penalty lors de l'épilogue de la Ligue des Champions tout en manquant une énorme occasion lors de celui de l'Euro en a gagné deux cette année avec un doublé pour offrir la Ligue Europa à l'Atletico face à Marseille et un but contre les Croates lors de la Coupe du Monde. Son été s'est ensuite étiré selon le même mode avec cette Supercoupe d'Europe. Et son appétit reste aiguisé par cette envie de conquête non dissimulée. L'attaquant rêve du Ballon d'Or? Son ambition passe par la Ligue des Champions. “Il faut que j'essaye encore de marquer en championnat comme en Coupe d'Europe” , expliquait dans L'Equipe celui qui forme avec Diego Costa l'un des duos d'attaque les plus complémentaires du continent et qui a tout pour rayonner dans cette compétition.

Jonathan Lange

L'avis d'Alex Teklak

"L'Atletico a affiché ses ambitions avec un recrutement en conséquence et a frappé fort d'emblée contre le Real Madrid en Supercoupe. Les joueurs qui sont arrivés comme Thomas Lemar ou Rodri sont des titulaires en puissance, ce qui prouve que le club est passé dans une dimension supérieure au niveau du mercato. De là à les considérer comme un postulant crédible à la victoire? J'ai plus de doutes. Le projet a avancé mais il faut du temps pour une équipe qui est presque arrivée deux fois en trois ans de manière un peu inespérée en finale et qui maintenant en a fait un objectif. Chaque année, l'Atletico se structure un peu mieux, un peu plus pour s'en rapprocher. C'est une question de culture de club aussi qui fait que ce n'est pas un prétendant naturel au départ mais qui peut le devenir et qui, avec ses bases défensives solides, son style de jeu qui spécule sur des erreurs de l'adversaire peut atteindre le dernier carré."

Recueillis par Jo. L.

Champions League - Atletico Madrid

Fil info