Victime d'un traumatisme crânien, le coureur ne cesse de repousser ses limites

Après un traumatisme crânien, le Bruxellois Samir El Bidadi ne cesse de repousser ses limites. À 36 ans, il vient de boucler l’Ultra Mirage© El Djerid, un ultra trail de 100 km en plein désert tunisien. "Je me suis préparé durant plusieurs mois mais, je dois le reconnaître, j’ai souffert" , avoue celui qui a participé au 33e Marathon des Sables au printemps dernier.

© dr

Un bel exploit puisque l'Ultra Mirage© El Djerid (UMED), premier Ultra Trail de 100 km qui se déroule dans l'incroyable désert tunisien, avait de quoi faire souffrir les participants, malgré la description rêveuse faite par les organisateurs avant la course: "Une course d'une seule traite qui entraîne les coureurs à travers une large variété de terrains et de paysages : du sable fin, des petites dunes, des barkanes, des lits de rivières, des canyons, des oasis..."

© dr

"Une organisation parfaite"

Après avoir participé au 33e Marathon des Sables au printemps dernier, Samir El Bidadi soulignait la qualité de l'organisation. "Cent kilomètres dans le sable, par cette chaleur, ça marque. Heureusement, l’organisation était parfaite, à l’image du Marathon des Sables. Je suis d’autant plus fier que je suis le premier Belge à participer à cette course. J'espère que d'autres me rejoindront dans les années à venir."

https://www.journaldutrail.com/ ?
© Vincent Gaudin - https://www.journaldutrail.com

https://www.journaldutrail.com/

© dr