La deuxième nuit de la 11e édition de la Route du Rhum de voile a été agitée en raison des conditions météo difficiles. La flotte a connu pas mal de soucis. 

"Le front dépressionnaire continue sa route, il est passé ce matin sur un tiers de la flotte, avec des grains de 40-45 noeuds et une houle croisée de 5-6 mètres" a résumé Jacques Caraës, le directeur de course, mardi matin. "Ces conditions rendent les manoeuvres difficiles et provoquent des avaries régulières, notamment au niveau des pilotes automatiques."

"Au total, entre ceux qui se sont arrêtés et ceux qui sont en route pour se mettre à l'abri, on compte 36 bateaux (sur un total de 123 au départ), dont 3 à Roscoff, 2 à L'Aber Wrach, 7 à Camaret, 7 à Brest, 1 à Loctudy, 4 à Bénodet, 2 à Concarneau, 4 à Lorient et 3 à La Trinité-sur-Mer".

Parmi les infortunés skippers qui ont décidé de se dérouter figure notre compatriote Gérald Bibot (Zed 7) qui a rebroussé le chemin et se dirige vers Lorient ou la Trinité-sur-Mer.

Le vainqueur de la précédente édition le Français Loïc Peyron (58 ans) qui a décidé cette année de naviguer "à l'ancienne" sur une copie du trimaran qui s'était imposé dans la première édition en 1978 fait lui route vers le nord de l'Espagne à bord de "Happy".

La mauvaise nouvelle est "qu'une deuxième puis une troisième dépression sont annoncées en milieu et en fin de semaine" a ajouté le patron du 'Rhum'.

François Gabart (Macif) était en tête mardi matin. Il précède de 35 milles (65 km) Francis Joyon (IDEC). Jonas Gerkens (Volvo) est 15e en Class40; Gilles Buekenhout (Jess) 9e et Gérald Bibot (Zed 7) 15e en RhumMulti.