Les trois Belges engagés ce samedi sont tombés avec les honneurs.

Les trois judokas belges engagés, ce samedi, à Abou Dhabi, n’ont vraiment pas été récompensés de leurs efforts.

En -60 kg, Jorre Verstraeten s’est incliné pour le bronze face au Kazakh Kyrgyzbayev, n°6 mondial. Vice-champion d’Europe juniors, l’an dernier, à Maribor, le Louvaniste (20 ans) n’a cédé que sur un contre du Kazakh de 26 ans. Auparavant, Jorre avait signé un superbe parcours, notamment contre le Géorgien Papinashvili, n°4 mondial, qu’il renversa pour mener avant d’être lui-même expédié au tapis. Un combat splendide entre deux judokas talentueux, le plus expérimenté parvenant à s’imposer. Nullement décontenancé, Verstraeten avait, ensuite, remporté son repêchage face à un autre Géorgien, Chkhvimiani, n°12 mondial.

En -66 kg, Kenneth Van Gansbeke s’est également montré à son avantage, mais n’a pas réussi à rentabiliser en montant sur le podium comme à Madrid et à Cancun. En quart de finale, le Brugeois (28 ans) s’est incliné face au Russe Shamilov, n°4 mondial, au terme d’un face-à-face très équilibré, prouvant les progrès accomplis par Kenneth dans la gestion de ses combats. Malheureusement, Van Gansbeke n’a pu se ressaisir contre le Biélorusse Shershan pour, finalement, se classer septième.

Côté féminin, en -48 kg, Anne-Sophie Jura (26 ans) a été éliminée au deuxième tour, des œuvres de la redoutable Mongole Munkhbat, n°3 mondial, future médaillée d’or de ce Grand Chelem vraiment relevé.