L'Anversois de 21 ans ne s'est incliné qu'en finale face à l'Israélien Muki, double champion d'Europe, au terme d'un combat tactique.

Quel magnifique parcours signé par Matthias Casse, ce dimanche, à Abou Dhabi ! Engagé en -81 kg, l'Anversois de 21 ans a, en effet, décroché la médaille d'argent, ne s'inclinant qu'en finale face à l'Israélien Muki, double champion d'Europe (2015 et 2018). Ce dernier combat de la journée fut tactique, sans doute trop, et s'est conclu après neuf secondes en prolongation, quand Muki a surpris Casse pour s'imposer.

Une défaite qui n'enlève absolument rien à la qualité du parcours de l'Anversois, champion du monde juniors, qui append décidément à chaque sortie et qui en impose.

Auparavant, Matthias avait écarté le Russe Semenov, n°27 mondial, au terme d'un combat acharné et indécis, conclu après 1'53 de prolongation. Opposé à l'Australien Coughlan, n°30, plus grand que lui (!), notre compatriote dut se montrer patient, mais finit par s'imposer sur un beau mouvement à trente secondes de la fin. À partir de là, il géra parfaitement la fin de ce combat pour se retrouver en quart de finale face au Tchèque Musil, n°48, victorieux de... l'infortuné Sami Chouchi au deuxième tour.

Tout comme face à l'Australien, Matthias Casse domina son adversaire tchèque, marquant, puis gérant la situation. Arrivé en demi-finale, il était amené à combattre contre l'Iranien Mollaei, champion du monde en titre et n°1 mondial. Mais celui-ci se présenta sur le tatami avec un tape à la cheville gauche et, après une trentaine de secondes, l'Iranien se tordit de douleur. Au sol, il ne put se relever et quitta le tatami sur une civière.

Même s'il aurait préféré l'emporter autrement face à ce redoutable adversaire contre lequel il était à égalité, une victoire partout, Matthias n'en demandait pas tant et pouvait se concentrer sur sa première finale en Grand Chelem, face à l'Israélien Muki.

En -73 kg, Dirk Van Tichelt a livré deux combats titanesques. D'abord, face au Portugais Fernandes, qu'il a battu après 6'03 ; puis, contre l'Arménien Karapetian, dont il n'est venu à bout qu'après... 10'06 de combat ! Qualifié pour les huitièmes de finale, l'Anversois de 34 ans retrouvait, alors, le Khirgiz Amanov. Et, là aussi, le face-à-face fut intense et déboucha sur une prolongation, fatale, cette fois, à notre compatriote. Dommage...

En -70 kg, Gabriella Willems s'est imposée face à la Grecque Teltsidou avant de s'incliner, des oeuvres de l'Autrichienne Polleres. Pas de revanche pour Gaby !