32 sportifs belges, âgés de 15 à 18 ans, participent avec le Team Belgium aux Jeux Olympiques de la jeunesse qui débutent samedi, à Buenos Aires en Argentine

La délégation belge qui prendra part dès samedi aux Jeux Olympiques de la jeunesse 2018 se prépare actuellement à Buenos Aires. Trente-deux sportifs de 15 à 18 ans participeront à la troisième édition de la compétition, du 6 au 18 octobre.

"Nous sommes très satisfaits de cette délégation", qui est équivalente à celle qui s'était présentée à Nankin en 2014, assure le team leader Philippe Préat. "Il n'y pas d'objectifs de performance ou de nombre de médailles. Le but principal pour les athlètes est d'emmagasiner de l'expérience, dans un contexte particulier, avec le décalage horaire et alors qu'il s'agit de leur première grande compétition multi-sports. Après, nous les évaluerons individuellement, par rapport à leurs résultats personnels."

La cérémonie d'ouverture se tiendra samedi, et c'est Henri Demesmaeker qui aura l'honneur de porter le drapeau belge. En mai, avec sa partenaire Frederique van Eupen, Henri a remporté le championnat du monde 2018 Nacra 15 de voile à Barcelone. Pour la plus grande fierté de leur coach, Sebbe Godefroid.

Les Belges sont impatients de débuter la compétition.

"Je suis enthousiaste mais un peu stressé, cela fait des mois qu'on en parle", reconnait Moussa Noterman, l'un des quatre membres de l'équipe de basket. "Pour l'instant ça va vu qu'on ne court dans deux semaines, mais la tension va monter. C'est très excitant", ajoute Louis Vandermessen (2000m steeple).

Pour l'escrimeuse Axelle Wasiak, "faire partie d'un grand groupe comme celui-là, c'est super, cela permet de découvrir des nouvelles disciplines et d'autres personnes. Il y a un peu de stress, parce qu'on ne sait pas très bien à quoi s'attendre. J'espère rester suffisamment calme le jour de la compétition pour atteindre mon objectif qui est de décrocher une médaille."

Lors de la dernière édition de cette compétition née en 2010 à l'initiative de Jacques Rogge, alors président du Comité international olympique, la Belgique était montée à six reprises sur un podium.

Quels que soient les résultats, il s'agit en tout cas d'une expérience unique, martèle Philippe Préat. Parmi les athlètes ayant porté haut les couleurs noir-jaune-rouge après un passage par les Jeux de la Jeunesse figurent notamment le champion d'Europe de judo Toma Nikiforov, le taekwondiste Mohamed Ketbi ou encore plusieurs Red Lions vice-champions olympiques de hockey à Rio, rappelle le team leader.