Le Bruxellois de 17 ans s'est incliné, in extremis, en finale des -73 kg face à l'Iranien Eshkevarian.

Après Alessia Corrao, en judo (-63 kg), et Simon Morssinkhof, en équitation (par équipes), Badr Achab a offert à la Belgique une troisième médaille aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, ce mercredi soir, à Buenos Aires. Engagé en taekwondo, le Bruxellois a décroché l'argent en -73 kg, s'inclinant, in extremis, en finale face à l'Iranien Eshkevarian sur le score de 16-17, après avoir encaissé deux coups de pied à la tête dans les dernières secondes...

Auparavant, vu son ranking mondial, Badr avait été exempté des huitièmes de finale qui ne concernaient, il est vrai, que quatre combattants.

"Ce tournoi olympique réunissait le Top 8 mondial (auquel on a ajouté deux wild-cards), soit la crème de la discipline dans chaque catégorie !" explique Laurence Rase, Performance Manager à la Fédé néerlandophone. "La sélection fut donc draconienne et le fait que Badr soit présent lors de ces JOJ était, déjà, une victoire."

Mais le jeune frère de Jaouad, champion du monde -63 kg en 2015, en voulait, bien entendu, beaucoup plus, sachant que, dans ce genre de compétition, "tout est possible !", selon ce qu'il avait déclaré avant de s'envoler pour la capitale argentine.

En quarts de finale, donc, Badr (17 ans), médaillé de bronze aux Championnats du Monde juniors, a éliminé l'Arménien Khachatryan. Au terme d'un combat rondement mené, il s'est imposé sur le score de 23-15. Bonheur dans le clan belge parce que cette victoire lui assurait déjà, au minimum, une place sur la troisième marche du podium.

"J’avais trois ans quand ma maman m’a inscrit au taekwondo. Je n’étais encore qu’un bébé qui criait et courait partout mais, au fil des années, j’ai accroché. Quand je suis arrivé en Belgique à l’âge de 9 ans, j’ai rejoint le Brussels Taekwondo Team. J’ai commencé à m’entraîner dur, ce qui m’a permis d’intégrer l’équipe nationale."

Et de réussir d'excellents résultats dans la foulée de son frère... En demi-finales de ces JOJ 2018, Badr Achab livra un combat tactique, mais mature, face à l'Égyptien Mahmoud, qu'il écarta sur le score de 8-4 pour avoir le droit de disputer la médaille d'or ! On connaît la suite et la malheureuse fin de cette histoire olympique qui en appelle d'autres...