La Liégeoise de 16 ans s'est imposée à la Turque Bozkurt en -63 kg...

Et de une ! La judoka Alessia Corrao a décroché la première médaille de la délégation belge aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, ce lundi, à Buenos Aires. Engagée en -63 kg, la Liégeoise de 16 ans a battu en finale pour le bronze la Turque Bozkurt. Auparavant, Alessia s'était imposée face à la Sud-Coréenne Kim, n°2 mondial en... -57 kg, montée dans la catégorie supérieure à l'occasion de ces JOJ 2018.

En quarts de finale, Alessia Corrao avait, ensuite, éjecté la Mexicaine Pecha en... neuf secondes, mais elle s'était inclinée, en demi, des oeuvres de la Hongroise Ozbas, championne d'Europe cadets en... -52 kg l'an dernier, montée cette année en -63 kg où elle fut, comme Alessia, médaillée de bronze européenne, fin juin, à Sarajevo.

Protégée de Fabrice Flamand, à Visé, et de Damien Bomboir, à la Fédé, Alessia succède ainsi au palmarès à Toma Nikiforov (argent) et Lola Mansour (or), tous deux médaillés en 2010, à Singapour, ainsi qu'à Jorre Verstraeten (bronze) en 2014, à Nanjing. Une belle récompense pour la jeune Liégeoise. Et pourtant, tout ne fut pas aussi évident, cette année, pour la double championne de Belgique -63 kg. Après son deuxième titre national, fin février, à Anvers, Alessia a, en effet, connu des débuts assez moyens sur la scène internationale, à Zagreb et à Berlin.

« J'ai failli tout laisser tomber. Les résultats ne suivaient pas et je me mettais trop de pression. J'ai longuement discuté avec mes entraîneurs et j'en suis venue à l'idée qu'il serait bête d'arrêter ainsi alors que ma carrière n'a même pas encore commencé. »

Et bien lui en a pris puisque la voilà médaillée olympique... de la Jeunesse !

D'origine italienne, Alessia Corrao est venue au judo dès son plus jeune âge.

« J'étais une enfant hyperactive. Alors, pour canaliser un peu toute cette énergie, mes parents m'ont inscrite dans un stage multisports et c'est là que j'ai commencé le judo. Le résultat s'est vu assez rapidement à la maison avec ma grande soeur, Chiarra, et mon petit frère, Pietro. Entre-temps, j'ai poursuivi mes études, primaires et secondaires, normalement. Je suis actuellement en quatrième au Collège Saint-Lambert, à Herstal, mon premier club de judo. Je suis venue à Visé il y a quatre ou cinq ans. J'y bénéficie des conseils de Fabrice Flamand, mais aussi d'Alain Boulanger et Jérémy Bonni. »

Étant toujours aux études, Alessia ne s'entraîne pour le moment qu'une fois par jour, le soir. Sauf quand elle part en stage... Aimant les voyages, Alessia n'était pourtant pas encore sortie d'Europe. Trop jeune, elle n'a pas encore été au Japon pour le traditionnel stage de fin d'année. Mais elle en rêve. Tout comme des Jeux Olympiques... C'est pourquoi elle considère ces JOJ 2018, à Buenos Aires, comme une étape capitale dans sa carrière !