Arbitre et arbitre espoir(e) de l'année

C’est à Kortenberg, chez un des sponsors fédéraux, que s’est tenue la soirée de gala du Stick d’or, auquel tout le gratin du hockey belge s’était donné rendez-vous. L’humoriste Bert Kruismans avait pris en charge l’animation de la soirée. Rappelons que les joueurs ont été choisis sur base des votes effectués par les joueurs et joueuses de division d’honneur (DH) ainsi que par leurs coachs.

Premiers à être mis à l’honneur, les arbitres : l’espoir de l’année s’appelle Maxime Denis, 23 ans et fils de l’ancien international Eric Denis. Chez les Dames, pas de surprise, Céline Martin-Schmets s’imposant logiquement. Dans quelques jours, elle s’envolera pour la Chine où elle sifflera sa première grande compétition internationale, le Women’s Hockey Champions Trophy. De plus, elle a aussi été désignée pour siffler plusieurs matchs de la Pro League en 2019. Du côté masculin, pas de surprise non plus : c’est Gregory Uyttenhove qui remporte le très convoité prix de l’arbitre de l’année. Celui qui est depuis plusieurs années déjà le chef de file de notre arbitrage s’envolera lui aussi dans quelques jours, en direction de l’Inde. Il officiera à la Coupe du monde de Bhubaneshwar.

Struijk et Van Oost, sticks d’or Espoir

Peu avant 21 heures, ce fut au tour des joueurs d’entrer en piste. Honneur aux dames, on commença par le stick d’or Espoir. Il s’agit de Michelle Struijk, attaquante de l’Antwerp.

Michelle, la cadette des sœurs Struijk (Caroline a 25 ans et Lauranne, 22 ans) fait apparaître l’Antwerp sur la liste des lauréats de ce trophée, après Élodie Picard, également Espoir il y a deux ans. Pur produit anversois, Michelle Struijk s’est illustrée dans l’attaque anversoise malgré sa stature frêle et son allure de prime abord peu athlétique. Ce sont ses qualités techniques et de vitesse qui sont les plus remarquables et qui ont attiré l’attention très tôt sur elle. Elle jouait sa première saison complète en équipe fanion il y a quatre saisons et décrochait d’emblée un titre de championne de Belgique. Michelle Struijk avait été internationale U21 à 9 reprises et intégrée au noyau A en janvier 2017. Elle totalise à ce jour 27 sélections avec les A.

Maxime Van Oost a raflé quant à lui le prix du joueur Espoir masculin. Âgé de 19 ans, le fils de l’ancien gardien international Michel Van Oost, qui fut à la base des premiers bons résultats de l’équipe nationale dans les années 1990, a débuté dans le championnat DH, au Waterloo Ducks, voici trois ans déjà, et est devenu rapidement un titulaire indispensable à Coche De Greve.

Prix du public

On en vint ensuite au prix du public (car lui aussi est invité à voter en ligne). Chez les filles, c’est la jeune Vanessa Blockmans (16 ans) qui a remporté le suffrage. Il faut dire que la saison dernière fut assez réussie pour la joueuse du Watducks avec le doublé indoor et outdoor, auquel on peut ajouter la médaille d’argent aux championnats d’Europe avec les U18. Son homologue masculin a, quant à lui, déjà remporté ce prix en 2015. Felix Denayer est toujours aussi populaire auprès du public.

Gand à l’honneur

Il était déjà 22 heures lorsque les trophées les plus attendus furent décernés. Chez les Dames, Alix Gerniers a une nouvelle fois été mise à l’honneur. C’est la troisième fois que l’attaquante de la Gantoise reçoit le stick d’or en Senior (2018, 2017 et 2015) après avoir reçu le stick Espoir en 2012. Pensionnaire de Renaix jusqu’à l’âge de 16 ans, elle est "montée" à la Gantoise où elle fête sa dixième saison en DH. Véritable moteur au milieu du jeu, elle joue un rôle primordial dans le rendement de son équipe, qui compte sur elle pour être relancée en cas de coup dur. Son espoir est de remporter enfin un titre avec la Gantoise, laquelle mène actuellement largement le championnat.

Du côté masculin, c’est Florent van Aubel qui est couronné, après avoir déjà remporté le trophée en 2012 et avoir été stick Espoir deux ans plus tôt. Il empêche son ex-coéquipier du Dragons, Arthur Van Doren, de réaliser le triplé. Il est vrai que son départ à Bloemendaal pendant le mercato lui a sans doute coûté pas mal de voix. Florent van Aubel, qui commença sa carrière en DH à l’Orée avant de la poursuivre fructueusement au Dragons, est sans doute le meilleur technicien de Belgique. peut marquer des buts dont lui seul est capable et sait tout faire avec une balle. Toujours disponible et de bonne humeur, il est un magnifique ambassadeur de notre sport. Cinquième aux Jeux olympiques de Londres 2012 et médaillé d’argent à Rio, il compte actuellement 193 caps chez les Red Lions.

Palmarès complet

Stick d’or messieurs : Florent van Aubel (or), Arthur Van Doren (argent), Loïck Luypaert (bronze).

Stick d’or dames : Alix Gerniers (or), Michelle Struijk (argent), Stephanie Vanden Borre (bronze).

Espoir masculin : Maxime Van Oost (or), Augustin Meurmans (argent), William Ghislain (bronze).

Espoir féminin : Michelle Struijk (or), Élodie Picard (argent), Lien Hillewaert (bronze).

Prix du public masculin : Felix Denayer (or), Arthur Van Doren (argent), Augustin Meurmans (bronze).

Prix du public féminin : Vanesse Blockmans (or), Alex Gerniers (argent), Aisling D’Hooghe (bronze)

Arbitre de l’année : Gregory Uyttenhove (or), Sébastien Michielsen (argent), Michaël Pontus (bronze).

Arbitre espoir : Maxime Denis (or), Pauline Cuypers (argent), Lucien Vanderborght (bronze).

Arbitre féminin : Céline Martin-Schmets (or), Magali Sergeant (argent), Anne Van Den Bosch (bronze).