Rien n’a pu arrêter Alexandra Tondeur, ce week-end à Ibiza, où la Brabançonne est devenue championne d’Europe sur la "mi-distance" (1,9 km de natation, 90 km à vélo, 21 km à pied).

Ni un mal de gorge tenace, avec lequel elle avait débarqué sur l’île des Baléares, plus célèbre pour son côté festif que sportif. Ni les trombes d’eau tombées le matin même de l’épreuve, obligeant les organisateurs à reporter le départ à deux reprises, puis à raccourcir la distance à vélo de 90 à 45 km. Ni le froid, dû à ses conditions climatiques dantesques, ressenti par les triathlètes jusque sur le podium, où Alexandra a devancé deux Britanniques.

"J’étais gelée, mais heureuse !", lance la Stéphanoise de 31 ans, déjà médaillée d’argent à l’Euro "longue distance" à la mi-septembre à Madrid. "Je craignais un peu le vélo en raison d’un parcours beaucoup plus plat que dans la capitale espagnole et, finalement, c’est là que j’ai posé les jalons de ma victoire, remontant de la septième à la troisième place. J’ai même été en tête après une vingtaine de kilomètres avant que la Suissesse Derron et surtout la Danoise Pedersen ne reviennent et me dépassent. Et, contrairement à avant, je n’ai pas paniqué !"

Sortie de l’eau avec deux minutes et demie de retard sur la tête, Alex a donc posé le vélo à moins d’une minute de Derron et de Pedersen, sur lesquelles elle est rapidement revenue, creusant ensuite l’écart. Sur des routes, souvent pavées, trempées et glissantes, Alexandra a laissé parler ses jambes, slalomant entre les participants des Age Groups.

"Il y avait, en effet, beaucoup de monde sur le parcours de course à pied car, après une boucle, on retrouvait les concurrents amateurs partis après les élites. Lors du briefing, on leur avait dit de tenir leur droite mais, comme la plupart étaient britanniques, ils couraient presque tous à gauche ! J’ai d’ailleurs failli tomber lors du passage, délicat, dans la vieille ville. Mais, sachant que la Britannique Lewis était derrière moi, je n’ai pas relâché mon effort."

En 3h12.20, notre compatriote a devancé de 2 min. 01 Sarah Lewis, qui a soufflé la deuxième place à sa compatriote Alice Hector, arrivée à 2 min. 45.

"Franchir la ligne d’arrivée fut à la fois un soulagement et un immense bonheur, mais cela ne va pas bouleverser ma vie, ni mes plans pour la saison prochaine avec l’Ironman de Nice (30/06) et l’Embrunman (15/08)."

Un retour sur les épreuves au label Ironman en 2019 avec l’objectif de s’aligner, de nouveau, à Hawaï en 2020 ! Beau programme en perspective pour une Alexandra Tondeur qui a décidément progressé cette saison dans les trois disciplines et n’a pas fini d’étonner tout son monde.