Dans l'état actuel des choses, Thierry perdrait la tête du championnat.

Ott Tanak a confirmé sa suprématie actuelle en WRC lors de la première boucle du Wales Rally GB. Auteur des trois meilleurs temps lors des trois premières spéciales forestières galloises, l'Estonien a pris la tête de l'épreuve occupée la veille par son équipier Esapekka Lappi et est rentré au parc d'assistance de la mi-journée avec une avance de 8.9 sur la Ford Fiesta du dernier vainqueur en date ici, le Gallois Elfyn Evans.

"Une première matinée très compliquée avec des routes très boueuses et fort glissantes l'adhérence changeant d'un virage à l'autre," a déclaré le pilote Toyota qui s'en est cependant nettement mieux sorti que ses équipiers. Auteur chacun d'une petite faute, Jari Matti Latvala (3e) et Esapekka Lappi (7e) se sont ensuite bien repris, le plus vieux des Finlandais s'offrant un scratch dans la courte ES6 show pour fêter son 17e Wales Rally GB.

Quatrième, Teemu Suninen confirme son meilleur temps du shake down et la bonne tenue des Ford. Seule manque à l'appel la Fiesta du pauvre Sébastien Ogier. Troisième à l'issue de l'ES3, le Français a ensuite été victime d'un demi tête-à-queue et d'un souci de boîte de vitesses, le quintuple champion du monde devant parcourir les trois dernières spéciales sans 1er et 2e rapports. "Un début de rallye désastreux pour nous," regrettait le Français dès lors rétrogradé au 8e rang, à 27.9 du leader Tanak, six secondes derrière son grand rival Thierry Neuville.

Un compatriote clairement pas à l'aise dans ces conditions très délicates. Mais le retrait des deux autres Hyundai, 10e et 11e, soit les deux dernières des WRC de pointe, confirment que le problème n'est pas seulement lié à la première place sur la route... "C'est sûr que je n'ai aucune ligne, aucun repère de freinage comme les autres," expliquait Thierry remonté au 5e rang après avoir signé le scratch lors du premier passage dans l'ES show de Slate Mountain. "Je ne sais pas suivre le rythme des Toyota. Dès que je tente d'accélérer le rythme, je sousvire à mort. L'auto ne fait pas ce que je veux. Je ne suis pas en confiance. Je vais essayer de corriger cela pour cet après-midi."

La situation n'est toutefois pas catastrophique non plus puisque Thierry et Nicolas ne pointent actuellement qu'à 6.4 du podium et trois dixièmes de la 4e place. Mais attention, Craig Breen, Esapekka Lappi et Sébastien Ogier chassent derrière. Pas question donc de perdre une seconde ni de commettre une erreur.

A l'heure actuelle, si les positions restaient en état jusqu'à l'arrivée et sans tenir compte bien sûr de la Power Stage, Ott Tanak prendrait la tête du championnat du monde deux points devant notre compatriote.

La deuxième boucle démarrera à 15h37 et sera la répétition des trois étapes forestières de ce matin, le verdict de la première étape étant attendu peu après 18h00.