Notre compatriote espère pouvoir scorer à nouveau à Interlagos.

Remercié par McLaren en cette fin de saison, Stoffel Vandoorne dispute ce week-end son avant-dernier dernier GP en F1 avant de relever un nouveau défi avec la Formula E.
"Cela va me faire du bien de changer d'environnement, de faire quelque chose de différent, de relever un nouveau défi et surtout de me battre à nouveau pour des bons résultats," a déclaré Stoffel dans le paddock d'Interlagos après s'être levé tôt pour aller faire le marché avec sa copine Anna De Ferran. "Elle est Brésilienne et m'a fait découvrir Interlagos sous un autre regard. On est allé sur le marché et j'ai vu et dégusté des fruits dont j'ignorais même l'existence."

De retour sur le circuit, on lui a bien sûr parlé de son avenir. A-t-il définitivement fait une croix sur la F1? "Il est clair que je n'ai pas vécu les deux saisons que j'espérais. Les résultats ont été pauvres, mais c'est comme cela. Aurais-je une seconde chance en F1? C'est difficile à prédire, mais je ne l'exclus pas. Le marché des transferts a été très agité cette saison et cela devrait être pareil l'an prochain avec d'autres pilotes partant à la retraite. Donc rien n'est impossible. On va bien revoir l'an prochain l'un ou l'autre pilote auxquels on ne s'attendait plus. Tout est possible."

Mais avant de passer à l'électrique, Stoffel espère bien encore marquer quelques points. "J'aimerais bien poursuivre ici sur ma lancée du Mexique et marquer encore quelques points. C'est important dans l'optique du championnat constructeurs car McLaren est 6e mais Racing Points Force India n'est plus qu'à 15 unités. Chaque point va compter. J'apprécie ce tracé sur lequel je n'ai toutefois pas pu aller très loin l'an dernier après un accident au départ. Avec la météo très variable, il pourrait y avoir des opportunités de créer la surprise. Ce sera aussi le cas pour la finale d'Abu Dhabi où l'on chaussera à nouveau les gommes hypers tendres et où la dégradation des gommes jouera, comme à Mexico, un rôle important."