Le Britannique Lewis Hamilton a commis une erreur stratégique et perdu la course et l'opportunité d'être couronné hier, mais son sacre est pratiquement assuré à Mexico ce dimanche.

Lewis Hamilton a raté l'occasion d'inscrire 8 points de plus que Sebastian Vettel hier, lors du Grand Prix des Etats-Unis. Parti en pole position, il a terminé 3e, juste devant son concurrent direct au classement général. Le Britannique retarde donc  son titre de champion du monde qu'il espère savourer
dimanche prochain, au Mexique. C'est Kimi Raikkonen qui lui a volé la victoire, sa 21e en Grand Prix et sa première depuis le GP d'Australie en 2013. 

Cela étant, la course à la victoire devrait se jouer entre l'Allemand Sébastian Vettel et l'actuel champion du monde en titre, Lewis Hamilton. Désormais, Hamilton compte 346 points, avec 9 victoires et 15 podiums tandis que Vettel en compte 276, avec 5 victoires et 10 podiums. Soit un écart provisoire de 70 points entre les deux pilotes et une avance confortable pour Hamilton.

Autrement dit, pour qu'Hamilton soit champion du monde de Formule 1 ce dimanche, pour la 5e fois de sa carrière, il faudrait qu'il assure la 7e place lors du prochain Grand Prix, organisé ce dimanche 28 octobre au Mexique. Hamilton empocherait alors 6 points, portant son total à 352. Vettel, avec une victoire finale à Mexico en serait à 301. Cet écart de 51 points ne pourrait être résorbé lors des deux derniers Grand-Prix, programmés au Brésil le 11 novembre et à Abu Dhabi quatorze jours plus tard. 

Sauf catastrophe, le sacre ne devrait pas échapper à l'actuel champion du monde en titre.