A peine entré dans sa retraite post-F1, l'Espagnol a déjà repris les commandes d'une McLaren.

Au lendemain de sa dernière course dans la catégorie reine, Fernando Alonso a pris la direction de Bahreïn en marge d'un événement promotionnel. Sur le circuit international de Sakhir, il a partagé la McLaren MP4-28 de 2013 avec le pilote de Nascar Jimmie Johnson.

Après avoir vérifié que tout était en ordre dans la monoplace orange, le double champion du monde a cédé sa place à l'Américain. "Le point de freinage est tellement tardif, c'est insensé", s'est réjoui l'habitué des ovales. "Les forces G au moment de freiner sont si fortes que les yeux ne font pas la mise au point et la vision se trouble. C'est une sensation irréelle."

Ce dernier a, quant à lui, laissé sa Chevrolet estampillée du numéro 48, à Alonso qui a semblé s'amuser à son volant.

Après l'Indycar, l'Ibère a visiblement pris goût aux catégories d'outre-Atlantique.