A défaut de mieux, Red Bull rappelle son ancien pilote.

Quel étrange parcours que celui du Russe Daniil Kvyat. Vice-champion en Eurocup FR2.0 en 2012 derrière un certain Stoffel Vandoorne, il remporte le championnat 2013 de GP3 et accède l'année suivante à la F1 chez Toro Rosso aux côtés de Daniel Ricciardo. L'année suivante, il est promu chez Red Bull, inscrit 95 points et termine 7e du championnat après avoir décroché son premier podium.

En 2016, après être monté sur son deuxième podium, chez lui à Sotchi, Red Bull décide de le rétrograder chez Toro Rosso pour faire monter Max Verstappen dans son baquet pour le GP d'Espagne. En 2017, il rempile chez Toro Rosso avec la STR12 mais dispute une mauvaise saison en marquant seulement cinq points avant d'être remplacé par Pierre Gasly en fin d'année. Kvyat devient alors pilote d'essais pour Ferrari.

Mais en manque de pilote issus de leur filière, leur meilleur représentant dans les catégories Junior (Dan Ticktum) n'ayant pas assez de points pour obtenir sa Superlicence F1, Red Bull décide de le rappeler une nouvelle fois pour lui donner une troisième chance car il est évident qu'il est meilleur que Brendon Hartley. Daniil Kvyat pilotera donc à nouveau une Toro Rosso en 2019. Avec qui comme équipier? Hartley prétend posséder un contrat. Mais on sait qu'il existe des clauses. Aujourd'hui, Pascal Wehrlein qui vient de quitter le giron Mercedes serait le mieux placé pour obtenir le deuxième baquet Toro Rosso.