Le Français a signé deux scratches lors de la première boucle de ce samedi à Huy.

Sur un tracé sec mais également très boueux par endroits, les trois coups du 45e Rallye du Condroz ont été donnés ce matin après le départ de la 1ère spéciale de Ben-Ahin. Si Adrian Fernémont (Skoda Fabia n°5) s'adjugeait l'ES1, c'est Stéphane Lefebvre (Citroën C3 n°3) qui surgissait ensuite et prenait à son compte les premiers passages de Perwez-Marchin et Stree-Yernee. Après trois spéciales, le protégé de Citroën Racing achevait donc cette boucle matinale en tête. Une preuve que, même si les Skoda Fabia R5 sont avantagées par la loi du nombre, il faudra tenir à l'oeil la chevronnée pilotée par le jeune Français.

C'est cependant très serré puisque le Top 5 est séparé par seulement neuf secondes. Derrière Lefebvre, on retrouve Adrian Fernémont (+ 5.6) suivi de Kris Meeke (+6.9), Kris Princen (+8.4) et Cédric Cherain (+9.0). Vincent Verschueren (Skoda Fabia n°46) a un peu détaché, le champion 2017 du BRC étant relégué à 16 secondes. Septième place pour Ghislain de Mévius (Skoda Fabia n°8), à 28 secondes. Sébastien Bedoret (Skoda Fabia n°6, +32.1), Cédric De Cecco (Skoda Fabia n°11, +36.8) et Xavier Bouche (Skoda Fabia n°12, +40.5) complètent le Top 10.

Parmi les forces en présence qui ont déjà baissé pavillon et perdu beaucoup de temps, citons les abandons de Gino Bux (Ford Escort Mk1) et John Wartique (Porsche 911 RGT), tous les deux trahis par leur boîte de vitesses. David Bonjean (Skoda Fabia) a de son côté déjà perdu près de cinq minutes.