Le Parquet fédéral a tenu une conférence de presse ce jeudi après-midi suite aux interpellations et aux perquisitions dans le milieu du football belge.


Suivez les dernières infos en direct

23h47: L'arbitre Bart Vertenten mis sous mandat d'arrêt

23h16: Les agents de joueurs Mogi Bayat, Karim Mejjati et Dejan Veljkovic doivent encore comparaître devant un juge d'instruction dans la nuit de jeudi à vendredi à Tongres. L'arbitre Bart Vertenten est dans la même situation.

23h06: L'épouse de Dejan Veljkovic mise sous mandat d'arrêt. L'agent lui-même doit encore être présenté au juge d'instruction durant la soirée ou la nuit. En raison de l'ampleur de l'affaire, trois juges d'instruction ont été désignés afin de mener à bien toutes les auditions le plus rapidement possible. Le troisième juge d'instruction est arrivé jeudi vers 21h dans la maison de justice de Tongres, où les auditions se dérouleront encore dans les prochaines heures.

22h03: Le Club Bruges a confirmé qu'il maintenait sa confiance en Ivan Leko, son entraîneur. Les champions de Belgique ne voient "aucune raison de briser la relation de confiance" qu'ils ont en "l'homme et l'entraîneur".

20h43: Ivan Leko envisage des actions en raison du dommage fait à son image.

20h27: Maggie De Block menace de revoir le système de réduction des cotisations sociales dont bénéficient les clubs et les joueurs.

19h28: L'agent Dejan Veljkovic conduit devant le juge d'instruction la nuit prochaine.

19h04: Le Standard met l'accent sur sa méthode "de travail transparente" dans ses éventuels contacts avec Veljkovic.

18h54: Dennis van Wijk dit "ne pas avoir remarqué un arrangement quelconque lors du match de Malines face à Wasasland-Beveren".

18h27: l'Union belge veut prendre des mesures pour que les arbitres concernés n'arbitrent plus.

18h20: le Club Bruges nie toute participation d'un membre du club dans quelque construction financière ou fiscale que ce soit. "Le Club Bruges a appris cet après-midi lors de la conférence de presse du parquet fédéral qu'il était un des cinq clubs qui aurait entretenu des contacts avec l'agent de joueurs D.V. (Dejan Veljkovic, ndlr) pour mettre en place des dispositifs pour payer des commissions occultes. Nous souhaitons souligner que le Club Bruges n'est en aucune manière impliqué et que personne ne collabore ou n'a collaboré à la constitution de quelque construction financière ou fiscale que ce soit."


18h05 : Genk a déclaré vouloir collaborer avec l'enquête en toute transparence.

17h43 : La 10ème journée de championnat en division 1B est reportée.

17h27 : Delferière et Vertenten sont suspendus avec effet immédiat, indique le patron des arbitres belges.

17h15 : L'audition de Mogi Bayat par la police fédérale judiciaire à Hasselt a pris fin jeudi peu avant 16h00. L'agent de joueurs sera présenté au juge d'instruction en soirée, ont fait savoir ses avocats. Ce n'est qu'à l'issue de cette audition qu'ils donneront plus de détails, ont-ils précisé.

16h48 : Dans le troisième volet de l'enquête, 4 personnes ont été inculpées d'organisation criminelle et de corruption privée active et passive, tandis qu'une 5e a également été inculpée de blanchiment d'argent, a annoncé le parquet fédéral jeudi après-midi. Les 5 personnes concernées comprennent "T.S.", que l'on suppose être Thierry Steemans, directeur financier du club malinois. C'est celui-ci qui est inculpé pour blanchiment d'argent, participation à une organisation criminelle et corruption privée active et passive. L'homme, interpellé mercredi, a été placé sous mandat d'arrêt. "O.S.", Olivier Somers, l'un des propriétaires du club malinois, Dirk Huyck, président du club de Waasland-Beveren, et "S.D.", l'arbitre Sébastien Delferière, sont inculpés pour participation à une organisation criminelle et corruption privée active et passive, mais ont été libérés sous conditions. D.V., l'agent de joueurs Dejan Veljkovic, est inculpé pour les mêmes faits présumés mais a été libéré sans conditions quant à lui.

© belga

16h28 : Selon Belga, Ivan Leko a été libéré, mais il n'est pas encore assuré que tous les soupçons soient levés concernant le coach du FC Bruges. D'ailleurs, certains médias néerlandophones affirment que Leko est soupçonné de blanchiment d'argent. Ces faits remonteraient à plusieurs années.

16h05 : Le parquet a donné une conférence de presse ce jeudi après-midi pour faire le point sur les trois volets du scandale qui ébranle depuis ce mercredi le ballon rond en Belgique. Voici les éléments majeurs.

En Belgique, 29 personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête du parquet fédéral sur des fraudes et de la corruption dans le football belge. 22 d'entre eux seront traduits devant le juge d'instruction. Neuf clubs ont été perquisitionnés mercredi : le RSC Anderlecht, FC Bruges, KRC Genk, FC Courtrai, FC Malines, FC Ostende, Sporting Lokeren, La Gantoise (KAA Gent) et Standard de Liège La justice y a saisi des dossiers et des documents, ainsi que trois montres de luxe, a ajouté le parquet fédéral. Six membres du personnel de ces clubs ont été entendus.

Quatre personnes ont été arrêtées à l'étranger et deux mandats d'arrêt européens ont été émis à l'encontre de deux d'entre eux. Voici ce qui a été rapporté dans un premier temps par le procureur fédéral.

Les enquêteurs ont découvert près de 3,6 millions d'euros en Belgique et à l'étranger, ainsi que les emballages de montres de luxe d'une valeur de 8 millions d'euros.

Une première partie de l'instruction judiciaire concerne les activités de Dejan Veljkovic. L'agent de joueurs Dejan Veljkovic est soupçonné d'avoir élaboré plusieurs constructions en collaboration avec le FC Malines, le RC Genk, Lokeren, le FC Bruges et le Standard afin de s'octroyer à lui-même des commissions cachées, ainsi que des primes occultes pour les joueurs qu'il représentait, affirme jeudi le parquet fédéral à propos de l'affaire de suspicions de fraude dans le milieu du football. Ces constructions auraient été destinées à payer des commission cachées pour ses activités de courtier et à fournir à certains joueurs une rémunération et des avantages dissimulés. Ces fonds transiteraient par des entités juridiques à Chypre, au Montenegro et en Serbie.

Un deuxième volet de l'instruction judiciaire porte sur les activités de Mogi Bayat. Selon le parquet fédéral, Mogi Bayat aurait lui manipulé le transfert de plusieurs joueurs afin de maximaliser ses émoluments professionnels. Les constructions pour cacher ces faits seraient restées inconnues des clubs et des joueurs impliqués. Il aurait fait appel pour se faire aux services d'agents de joueurs et d'autres personnes en France, Angleterre et Luxembourg.

Une troisième partie de l'instruction judiciaire concerne des indices de corruption privée dans le cadre du sauvetage du FC Malines qui luttait alors contre sa relégation en division 1B. Les deux matches qui sont soupçonnés de falsification lors de la saison 2017-2018 sont Antwerp-Eupen et FC Malines-Waasland-Beveren pour lesquels il y a des indices de corruption privée dans le cadre du sauvetage du KV Malines. L'enquête indique que Dejan Veljkovic, en consultation avec 4 membres du conseil d'administration de KV Malines, directement ou par des contacts amicaux, aurait influencé les résultats de ces deux matches, ce qui semble inclure des accords avec l'arbitre Bart Vertenten et divers membres du conseil d'administration de Waasland-Beveren. >> Tout savoir sur ces deux matches <<

En outre, des contacts ont été pris avec deux journalistes sportifs afin d'influencer les notes de performances de Bart Vertenten à travers la presse. Qui plus est, des signes de contacts non autorisés entre Dejan Veljkovic et l'arbitre Sébastien Delferière en échange de certains services auraient également été observés.

14h48 : Le Nieuwsblad annonce que son journaliste David Van den Broeck a été libéré. Il avait été interpellé ce mardi pour être entendu. "Il ne lui a été imposé aucune condition" a indiqué son avocat à nos confrères.

14h28 : "L'image du football belge subit des dommages considérables", a réagi l'Union belge.

Que l'enquête du parquet fédéral pour fraude, blanchiment et matches truqués aboutisse à quelque chose d'important ou non, les dégâts en matière d'image pour le football belge sont énormes, indique jeudi Pierre Cornez, porte-parole de l'Union belge de football (URBSFA). Pierre Cornez reconnaît que les dommages pour le football belge sont irrévocables, même si d'ici peu tous les suspects se retrouvent à nouveau libres. Il n'y a pour le moment pas d'autres initiatives envisagées pour redorer cette image.

© Belga
13h57 : Le nom et le visage de Sven Mary étaient apparus dans cette affaire tentaculaire. On connaît depuis ce jeudi en début d'après-midi la personne que le célèbre avocat va défendre. Plus d'informations ici.

13h34: Interrogé par nos confrères de TV Oost, un concessionnaire automobile d'Alost s'est laissé aller à une fameuse confession. "Veljkovic est venu acheter une voiture ici avec Delferière", a déclaré François Thoen, propriétaire d'un garage Volkswagen / Audi.

13:32: Le nom d'un autre joueur de Waasland-Beveren a également été révélé: Il s'agit d'Olivier Myny.

13h30: Bart Vertenten, un des deux arbitres dont on sait qu'ils font partie des personnes interpellées mercredi, va être présenté au juge d'instruction de Tongres, qui devra se prononcer sur une éventuelle inculpation. C'est ce qui a été confirmé jeudi par son avocat Johnny Maeschalck, qui quittait en milieu de journée le bâtiment de la police judiciaire fédérale de Hasselt, où sont interrogés par les enquêteurs un certain nombre de suspects dans cette affaire qui ébranle depuis mercredi matin le monde du ballon rond. Peu de temps après que l'avocat avait quitté le bâtiment, une voiture emportant à l'arrière une personne cachée sous une couverture a elle aussi quitté les lieux.

13h02 : Les perquisitions qui ont eu lieu dans les bureaux de banques du Luxembourg n'ont pas donné lieu à des interpellations, selon divers médias du Grand-Duché. Le parquet fédéral belge avait annoncé mercredi qu'en parallèle de la quarantaine de perquisitions menées le jour-même sur le territoire belge, plus d'une dizaine d'autres "visites" avaient lieu à l'étranger, notamment au Luxembourg. Des médias locaux avaient alors relayé que des banques étaient notamment visées. La requête avait été faite sur base de soupçons de faits de blanchiment et formation de bande criminelle. Sur base de communications du parquet luxembourgeois, des médias comme Le Quotidien précisent qu'il n'y a pas eu d'arrestations au Grand-Duché.

12h54 : Davy Roef fait partie des joueurs de Waasland-Beveren actuellement entendus par les enquêteurs. L'ancien portier du Sporting d'Anderlecht est le premier nom mentionné explicitement dans l'affaire depuis sa révélation mercredi matin.

© Belga
11h51: Un troisième journaliste invité à s'exprimer. L'Association flamande des journalistes (VVJ) confirme qu'un troisième journaliste est en train d'être interrogé par la police. Il s'agit d'un journaliste sportif de Het Laatste Nieuws. "La différence avec les deux autres journalistes qui ont été arrêtés mercredi est que cet homme de Het Laatste Nieuws a été invité à un entretien pour donner des éclaircissements sur certains points", a déclaré Pol Deltour, secrétaire national du VVJ.

11h45: Kris Luyckx, l'avocat de Veljkovic n'a pas masqué sa colère au moment d'arriver à Tongres: "Les fuites doivent cesser. Elles ne proviennent pas de la défense, et j'espère que le procureur fédéral se dissociera de cela. En tant qu'avocat, je n'ai pas encore eu l'occasion de consulter mon client."


11h34: À Waasland Beveren, le porte-parole Martijn De Jonge a indiqué que la justice ne serait pas descendue mercredi au Freethiel mais le président, Dirk Huyck, avait bien été interrogé par les enquêteurs avant d'être remis en liberté. Le Club se dit prêt à coopérer à l'enquête. Concernant, les différents joueurs du club interpellés pour audition, le porte-parole précise "ne pas savoir" de quels joueurs il s'agit.

11h28: L'entraîneur du FC Bruges Ivan Leko, appréhendé mercredi et qui a passé la nuit en cellule, sera présenté à 11h30 au juge d'instruction de Tongres, a confirmé jeudi, devant le palais de justice, son avocat Walter Van Steenbrugge. Il avait déjà été entendu mercredi par les enquêteurs. Le juge devra se prononcer sur son éventuelle inculpation.

© Belga
11h05: Les ténors du barreau présents à Hasselt. L'avocat Dimitri de Beco a débarqué dans l'immeuble de la police judiciaire fédérale à Hasselt, peu avant 11 heures. On ne sait pas à qui il prêtera ses services dans cette affaire de fraude généralisée dans le football belge. Kris Luyckx est également arrivé, tout comme Jean-Philippe Mayence, Tom Bauwens et Sven Mary, qui avaient déjà été repérés. Ce sont tous des avocats de premier plan impliqués dans cette grande entreprise.

11h01 : Selon le parquet fédéral, il n'y aura pas d'interpellation ce jeudi. Tous les suspects dans ce dossier ont été appréhendés mercredi, assure-t-il. Une conférence de presse aura lieu à 15h00.

11h00 : Contrairement à ce qui a circulé dans certains médias jeudi matin, le président du Standard de Liège Bruno Venanzi, dont le club a également fait l'objet de perquisitions mercredi, n'a pas été interpellé. Olivier Smeets, chargé des relations presse de la formation liégeoise a démenti cette information auprès de l'agence Belga jeudi matin.

10h58: À Bruges, la séance d'entraînement du jour est dirigée par Rudi Cossey et Ed Still, en l'absence d'Ivan Leko.

10h38: Pendant ce temps-là, Sébastien Delferière s'est présenté devant le juge d'instruction à Tongres vers 10h.

10h29: Selon nos confrères du Laatste Nieuws, Dirck Huyck, le président de Waasland-Beveren, a été également interpellé mercredi soir ans le cadre de l'enquête sur la fraude financière et le blanchiment d'argent dans le football belge. Et ce matin, c'était au tour de certains joueurs de Waasland-Beveren d'être arrêtés pour interrogatoire. Ils ont à leur tour été interpellés pour audition dans le cadre de la même enquête, visant des transferts d'argent présumés frauduleux, et qui se serait ensuite étendue à des soupçons de corruption liés à d'éventuels matches truqués.

10h11: Le club de Lokeren a confirmé que Stefan Vermeulen, le bras droit du président Roger Lambrecht, a également été interrogé par des enquêteurs à Hasselt mercredi soir avant de pouvoir regagner son domicile. Un interrogatoire qui ne semble pas réellement inquiéter le club perquisitionné mercredi, vu qu'il n'y occupe pas de fonction officielle. "Stefan Vermeulen travaille en effet en étroite collaboration avec notre président Roger Lambrecht, mais à ma connaissance il n'a pas de fonction officielle, c'est le comptable personnel de notre président", précise jeudi Herman Van de Putte, responsable presse du Sporting Lokeren. "On a juste posé quelques questions à Stefan Vermeulen. Il a ensuite pu quitter Hasselt mercredi soir."