Jan Kozak a expliqué jeudi qu'il avait démissionné de son poste de sélectionneur de la Slovaquie après avoir découvert que sept de ses joueurs avaient fait la fête le soir de la défaite à domicile (1-2) contre le rival tchèque, samedi à Trnava. 

"Ça fait très mal, comme si quelqu'un m'avait craché dessus. Comme une gifle au visage", a déclaré à la presse l'entraîneur (64 ans) qui a quitté dimanche les fonctions qu'il occupait depuis 2013.

"Je suis terriblement déçu", a-t-il ajouté, nommant certains de ses joueurs partis en virée nocturne: le gardien de but de Newcastle Martin Dubravka, le défenseur de l'Inter Milan Milan Skriniar, le défenseur de Pérouse Norbert Gyomber et le milieu de terrain de Vigo Stanislav Lobotka.

"Je pourrais prétendre que je ne les ai pas vus. Ou je pourrais tous les virer, mais est-ce que je pourrais vraiment?" a dit l'ex-sélectionneur, qui a été remplacé par son adjoint Stefan Tarkovic.

Après cette défaite, la Slovaquie occupe la dernière place du groupe 1 de la Ligue B.

Sous la houlette de Kozak, la Slovaquie avait participé à l'Euro 2016. Il était sous contrat jusqu'à la fin des qualifications de l'Euro 2020.