Ce vendredi, Roberto Martinez affirmait "qu’il n’y avait pas encore eu de contact entre Thierry Henry et Aston Villa", laissant entendre qu’il n’empêcherait pas celui qui est devenu son premier adjoint de voler de ses propres ailes si l’opportunité de devenir entraîneur principal se présentait. 

Ce qui semble désormais le cas à Aston Villa. Selon plusieurs médias anglais, le Français, qui n’a pas encore été formellement contacté, apparaît désormais comme la priorité des dirigeants qui l’avaient déjà ciblé cet été avant d’engager Steve Bruce, désormais limogé. Grand favori, Brendan Rodgers, actuellement en poste au Celtic Glasgow, n’a pas donné suite aux approches de l’actuel 15e de Championship

Et plusieurs noms se dégagent. Celui de Rui Faria, l’ancien adjoint historique de José Mourinho, en fait partie comme celui de Dean Smith, en poste à Brentford mais aussi donc, celui de Thierry Henry qui pourrait former un drôle d’attelage avec un certain John Terry qui a porté les couleurs des Villains la saison dernière et qui a annoncé sa retraite tard ce dimanche soir…