Perdichizzi et l’Union visent les 3 points à Louvain, après leur exploit à Anderlecht.

Les échéances se bousculent pour les joueurs de l’Union qui, à peine remis de leurs émotions positives consécutives à leur magnifique victoire obtenue aux dépens d’Anderlecht, ont l’occasion dimanche de poursuivre sur leur lancée en championnat à OHL.

Des Louvanistes qui filent un mauvais coton, bien loin des ambitions initiales affichées par leurs propriétaires thaïlandais. Mais ils ont l’avantage d’avoir eu une semaine pour préparer ce rendez-vous qu’ils ne risquent pas de prendre à la légère.

"Nous non plus, nous ne commettrons pas l’erreur d’entamer la partie en sous-estimant l’adversaire, en dépit de nos trois succès consécutifs", prévient Pietro Perdichizzi, le gaucher de l’axe défensif saint-gillois. "Nous avons bien fêté ce fantastique succès au Parc Astrid. C’était légitime et nous sommes très heureux d’avoir pu l’offrir aux dirigeants, au staff et aux supporters. Ils le méritaient. Mais on a très vite tourné le bouton. Et nous irons à OHL pour gagner, avant d’accueillir Westerlo. Un six sur six nous permettrait de rester bien placés dans la course pour le gain de la première tranche. Nous devons profiter de notre spirale positive, avec un Niakaté qui réussit tout ce qu’il entreprend. Même s’il est le premier à reconnaître qu’il est alimenté idéalement."

Le défenseur formé au Sporting Charleroi pointe aussi le bon comportement de la défense.

"Cela fait trois matches que l’on garde le zéro. L’équilibre d’une équipe passe aussi par son arrière-garde. Comme pour les autres secteurs, il a fallu un peu de temps pour apprendre à se connaître, mais nous récoltons actuellement les fruits du travail intensif effectué. En plus, l’encadrement vaut largement celui de certains clubs de l’élite par lesquels je suis passé. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles nous formons un groupe aussi soudé et performant sur la pelouse. Tout est fait pour nous placer dans les meilleures conditions possible. Et tout le monde au sein de ce noyau très talentueux et à la mentalité exemplaire en est bien conscient."

Le noyau : Kristiansen ?, Saussez ; Vega, Peyre, Moreno, Perdichizzi, Kis, Iriondo ?, Hamzaoui ; Morren, Pinto-Borges, Mehlem ?, Selemani, Besuschkow, Gérard, Bouekou, Tabekou ; Fixelles, Ferber, Tau, Vercauteren, Niakaté.

OHL - Union, dimanche à 16h00