Tout comme à Séville, Michel Preud’homme a décidé de surprendre au moment d’annoncer son onze de base. Le tacticien liégeois revenait à la fameuse défense à trois qui n’avait pas du tout fonctionné en Espagne.

Zinho Vanheusden se voyait ainsi octroyer une nouvelle chance au cœur de la défense. À Séville, le Diablotin avait été lancé dans le grand bain pour la première fois de la saison. Il n’avait pas démérité en première période avant de prendre l’eau avec l’ensemble de l’équipe après le repos.

Depuis ce match, joué le 20 septembre, Vanheusden a joué…. deux minutes en montant deux fois au jeu à Ostende et contre Bruges.

"On devait mettre le 2e"

"J’ai appris durant l’après-midi que j’allais débuter. J’étais content car cela faisait longtemps. On était bien organisé et on a respecté les consignes du coach", a déclaré Vanheusden après la rencontre. "C’est dommage que l’on ne mette pas le deuxième but car on a eu les opportunités pour le faire. Malheureusement, sur deux actions, ils mettent deux buts exceptionnels. Pour moi, ce n’est pas un manque de concentration car on l’a été durant 80 minutes. Je pense juste que Krasnodar a des qualités. On a su les faire douter mais, encore une fois, c’est ce deuxième but qui nous fait défaut. On doit battre Séville mais, avec cette mentalité, chez nous face à nos supporters, on peut le faire."