Le Standardman espère refaire le coup du match aller.

Cinq mois après la Coupe du Monde, Mehdi Carcela est de retour en Russie, lui qui avait justement choisi cette destination en 2011 au moment de quitter le Standard pour la première fois. "Cela me fait quelque chose de revenir ici", précise-t-il. "Je n'ai gardé que de bons souvenirs, que ce soit de la Coupe du Monde ou de mon passage à Anzhi." Des bons souvenirs, le technicien marocain espère bien en récolter un maximum jeudi soir dans le Krasnodar Stadium. "On sait à quoi s'attendre après le match aller. Krasnodar est une équipe redoutable à laquelle on ne doit absolument pas laisser le moindre espace d'expression sous peine d'être immédiatement puni."

De son côté, Michel Preud'homme aspire à ce que ses hommes ne déjouent pas en Russie. "On a toujours tenté de jouer vers l'avant et on ne va pas dévier de notre philosophie de jeu. On l'a fait contre tout le monde, même l'Ajax. On le fera tout en étant attentif à cette équipe de Krasnodar, tout comme Séville, qui fait office de monstre du groupe."