Anderlecht est accompagné par 350 supporters. 

Selon nos informations, il ne s’agirait pas de hooligans. Heureusement, parce que la police turque ne rigole pas avec des fauteurs de trouble. Et les supporters d’Anderlecht peuvent s’attendre à un traitement pas très rigolo lorsqu’ils rentreront dans le stade. 

Après le contrôle des tickets, ils doivent passer par des cages étroites, où ils seront fouillés. 

"C’est pire qu’à l’abattoir d’Anderlecht", nous dit un témoin. Anderlecht n’a pas encouragé ses supporters à faire le déplacement risqué, mais plus de fans que prévu ont quand même acheté un ticket d’avion.