Le Slovaque a répété que le cyclisme ne l'amusait plus beaucoup. Roulera-t-il au-delà de 2021 ?

En septembre, Peter Sagan a prolongé son contrat avec Bora-Hansgrohe jusqu'à la fin 2021. Même si le champion slovaque n'aura que 29 ans le 26 janvier, ce contrat pourrait être le dernier de sa carrière.

"Parfois, j'en ai vraiment marre, c'est trop pour moi", a-t-il confié dans un entretien au magazine Fiets. "Je suis heureux que cela ne doive plus durer que quelques années." 

Le triple champion du monde a expliqué les raisons de son désabusement. "Le cyclisme a changé, ce n'est plus comme il y a quinze ans, notamment à cause de la multiplication des courses et des voyages", a-t-il dit au mensuel néerlandais. "Vous vous trouvez dans un hôtel et vous ne savez plus si vous êtes en Belgique, en Amérique ou en France. Il n'y a plus de respect dans le peloton et cela devient pire chaque année. Chacun ne pense qu'à soi. J'y ai bien quelques amis, avec qui je passe de bons moments, mais pour le reste… C'est impossible que je continue dans le monde du cyclisme encore quinze ans."

Ce n'est pas la première fois que Sagan évoque sa relation difficile avec son sport. Souvent, il a déclaré que les courses étaient ennuyeuses. A d'autres reprises, qu'il voulait profiter d'une vie normale car pour lui et les coureurs en général ces moments sont tellement rares.

A l'été, Sagan, dont le fils Marlon a tout juste un an, a annoncé sa séparation avec sa femme, Katarina. Alors, coup de blues ou non ? Ce qui est certain, c'est que l'attaché de presse de l'ancien n°1 mondial a nuancé ces propos. "C'est très difficile d'être Peter Sagan, il est sans cesse sous pression", explique Gabriele Uboldi. "Mais on ne parle pas encore de sa retraite. À la fin de son contrat, fin 2021, il décidera s'il reste sur la route où s'il revient au mountain bike."

Mais s'il a des états d'âme, Peter Sagan est aussi ambitieux à la veille de la prochaine saison. "Je veux retrouver le maillot arc-en-ciel et remporter encore d'autres maillots verts", a conclu Terminator.