Contrairement à Jan Bakelants, Laurens De Plus disputera samedi le Tour de Lombardie. Il a également roulé sur Milan-Turin mercredi, mais ses attentes ne sont pas trop élevées pour la classique des feuilles mortes. 

"La motivation est toujours là, le désir est là, et je pense que la Lombardie est un très beau parcours, seulement les jambes ne sont plus vraiment fraîches pour faire quelque chose".

De Plus s'est cassé le genou droit en tombant dans cette épreuve l'an dernier. Jeudi, il a également vu la vidéo de son ancien coéquipier Daniel Martin apparaître sur les médias sociaux. "Hier, c'était le sujet d'une conversation avec des coéquipiers, dit-il. "Vous pouvez voir sur la vidéo que ce virage particulier est toujours mauvais. Il y a aussi un trou dans la clôture. Incroyable, mais je pense que l'organisation va faire quelques changements, la sécurité va s'améliorer. Ils ne peuvent pas se permettre de laisser les choses telles qu'elles sont après l'année dernière. Ce serait un vrai scandale, non?"

"J'avoue que ça va me hanter, cette chute", dit le coureur de Quick-Step Floors. "Hier, quand j'ai vu cette vidéo, j'y ai pensé et ce sera également le cas samedi. Ce serait étrange que je n'y pense pas."

Avant le Mondial d'Innsbruck, De Plus a rendu visite à son psychologue. A-t-il fait la même chose la semaine dernière, à l'approche de la Lombardie ? "Non", dit-il. "Ce sera aussi un parcours différent samedi, avec des ambitions différentes. L'année dernière, j'ai participé à la finale (où se trouve le Muro di Sormano). Maintenant, le réservoir est un peu vide. J'en ai toujours envie, mais je ne m'attends pas à participer à la finale. Les miracles n'existent pas en course. Depuis ma maladie à la Vuelta, le baril est un peu vide, mais je ferai certainement de mon mieux.