Boris Vallée a conservé son maillot orange de leader du Tour de Taihu Lake, en Chine, à l’issue de la cinquième étape. 

Le sprinter wallon a également gardé le maillot vert du classement par points. Le Liégeois a fini quatrième de l’étape à nouveau remportée par Jakub Mareckzko, le futur coéquipier de Greg Van Avermaet.

"Malheureusement, je manquais un peu de vitesse face à Mareczko qui était simplement plus fort", reconnaît le coureur de Wanty-Groupe Gobert. "J’aurais voulu accrocher la troisième position, afin de grappiller quatre secondes de bonification. Mais malgré ma quatrième place, je conserve mon leadership au classement général à deux jours de l’arrivée."

En cours d’étape, il est parvenu à prendre une seconde de bonification, faisant passer son avance à quinze secondes sur le Néo-Zélandais Benjamin Dyball. "J’ai disputé deux sprints, terminant malheureusement quatrième du premier puis troisième du second", décrit encore l’ancien vainqueur d’étape du Tour de Wallonie. "Cette seconde de bonification déterminera peut-être le classement final. J’ai pleinement confiance en mon équipe pour la suite. Je m’attends à un nouveau départ très rapide samedi, avec un premier sprint bonification après 14 kilomètres. Il faudra rester bien positionné afin de garder le contrôle car la bataille dans le top 10 fait rage. J’espère être capable de rester en tête sur les terres de notre équipementier Santic et à proximité des sites de production de nos vélos Cube. Mais surtout, je savoure ces moments en pensant à Jimmy Duquennoy, dont les funérailles ont lieu ce vendredi."

Très rapide au sprint, l’Italien Mareczko n’est pas un danger au classement général : il est à plus de dix minutes de Boris Vallée.